Libération Reporters Sans Frontières BB+ Print Them All

Présentent

Artistes à la Une pour la liberté

« 40 artistes ont revisité 40 Unes
de Libération pour la Liberté »

Une opération initiée par
David-Hervé Boutin et Nicolas Couturieux
en partenariat avec
le journal Libération et Reporters Sans Frontières.

Une présentation des plus célèbres Unes du quotidien
revisitées par une quarantaine d’artistes 
a eu lieu au Palais de Tokyo
(12/13 décembre 2015, voir les photos) :

Jean-Michel Alberola, André, Ivan Argote, Mrdjan Bajic, Mohamed Ben Slama, Guillaume Bresson, C215, Thomas Canto, Jean-Charles de Castelbajac, Robert Combas, Faz, Anne Gérard, Laurent Grasso, Gris1, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Riikka Hyvönen, Invader, Peter Klasen, Guy Limone, Teddy Lo, Case Maclaim, Tania Mouraud, Gianni Motti, Jean-Michel Othoniel, Françoise Petrovitch, Richard Phillips, Ernest Pignon Ernest, Henrik Plenge Jakobsen, Ivan Plusch, Ghass, Xiofan Ru, Seth, Tilt, Nils-Udo, Bernar Venet, Fabien Verschaere, Jacques Villéglé et Zevs.

Diaporama : pointez l'image pour faire apparaître les boutons de navigation Œuvres - Artistes à la Une pour la liberté

Les premières pages les plus emblématiques de Libération sont repensées, réinventées, réactualisées par les créateurs et un pont se crée entre l’art et l’actualité, entre l’artiste et le journaliste.

Un engagement de la communauté artistique
pour la liberté d’expression et d’information.

Des centaines de visiteurs ont partagé des images sur les réseaux sociaux..Voici le regard des instagramers sur l'exposition de décembre 2015.

Posté par Artistes à la Une sur dimanche 13 décembre 2015

 


Les 12 et 13 décembre 2015,
l’exposition « Artistes à la Une »
a eu lieu au Palais de Tokyo (voir les photos).

Radio FG a assuré la sonorisation de l'événement de l'exposition et Connected Photos la mise en place de photomaton gratuit.

À l'occasion de cette opération, Libération a plublié dans son édition du vendredi 12 décembre 2015 un cahier spécial d’entretiens avec les artistes qui ont participé au projet.


L'exposition « Artistes à la Une pour la liberté »
a ensuite pris place du 15 au 25 janvier 2016 à
La Galerie Earth (voir les photos).

En partenariat avec le quotidien Libération.


La vente aux enchère des œuvres
« Artistes à la Une pour la liberté »

a eu lieu le mardi 22 mars 2016
à La Cité de l'architecture et du patrimoine
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris

Sous le marteau de Maître Nathalie Mangeot défileront 37 Unes emblématiques de Libération allant de 2001 à 2015, revisitées par des artistes contemporains.
Voir le détail des œuvres mises en vente par la maison Millon

en partenariat avec le quotidien Libération.


Les organisateurs remercient chaleureusement tous les artistes, Le Palais de Tokyo, La Galerie Earth, La Cité de l'architecture et du patrimoine et la maison de ventes Millon pour leur engagement en faveur de l'opération.

Sur twitter suivez le #hashtag #artistesalaune
et la page fan sur Facebook !

Contacts :

Nicolas Couturieux (commissaire d'exposition)
nicolascouturieux@gmail.com

David-Hervé Boutin (producteur/concepteur
de l'opération Artistes à la Une)
dhboutin@bbplus-groupe.com

Organisé par : BB+ & PrintThemAll

Libération : Valérie Bruschini / v.bruschini@liberation.fr
RSF : Thibaut Bruttin / thibaut.bruttin@rsf.org

En partenariat avec

Libération Reporters Sans Frontières Radio FG

David-Hervé Bouton et Nicolas Couturieux

Verbatim :

David-Hervé Boutin,
producteur et concepteur exécutif, BB+
et Nicolas Couturieux
commissaire d'exposition, Print Them All :

“Pericles en - 450 av. J-C écrivit : "Il n'est pas de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage" ! C'est dans cet esprit que nous avons eu l'idée il y a deux ans de l'opération "Artistes à la Une pour la liberté". Les attentats de janvier contre la liberté d'expression et ceux plus récemment perpétrés le 13 novembre contre un certain mode d'expression et de vie culturelle, nous ont bien sûr renforcé dans cette conviction.

Les premières victimes des dictatures et des terroristes sont toujours les libres penseurs susceptibles de mobiliser les opinions et de changer le monde par leurs actes. Au premier rang de ceux-ci figurent bien sur les artistes et les journalistes, photographes et écrivains. C'est la raison pour laquelle nous avons initié cette opération qui nous a permis de les réunir dans un manifeste pour la liberté.

Face a la censure (voir l'auto-censure), la violence et la peur nous avons donc décidé de manifester notre soutien à la liberté d'expression d'où le choix naturel d'artistes internationaux engagés et du Palais de Tokyo, temple de la création contemporaine et avant-gardiste souvent critiquée, pour les accueillir les 12 et 13 décembre.

L'historique culturel et le caractère graphique des Unes de Libération autant que l'engagement historique de Reporters sans frontières sur ces sujets ont également conduit naturellement notre choix partenarial. Nous sommes dès lors heureux aujourd'hui de partager le fruit de cette collaboration avec vous !”